Les technologies de l’information et des communications sont omniprésentes dans nos vies. Bien qu’on ait un certain contrôle tant qu’à leur accessibilité pour notre enfant, un jour ou l’autre il aura inévitablement à composer avec cet aspect de la vie du 21e siècle. Que ce soit très jeune dans sa vie ou vers l’adolescence, il est presque certain qu’il ou qu’elle utilisera un ordinateur, aura une tablette ou un téléphone intelligent en sa possession.

Les technologies de l’information et des communications sont omniprésentes dans nos vies. Bien qu’on ait un certain contrôle tant qu’à leur accessibilité pour notre enfant, un jour ou l’autre il aura inévitablement à composer avec cet aspect de la vie du 21e siècle. Que ce soit très jeune dans sa vie ou vers l’adolescence, il est presque certain qu’il ou qu’elle utilisera un ordinateur, aura une tablette ou un téléphone intelligent en sa possession.

Il y a différentes façons de voir l’impact du numérique sur nos vies familiales: soit nous bannissons ces outils, soit nous les accueillons à bras ouverts, soit nous adoptons une position qui se situe à cheval entre ces deux extrêmes. C’est là un défi de taille pour nous comme parents puisque nous n’avons pas vécu notre enfance et notre adolescence avec autant d’objets technologiques à notre disposition. Nous devons donc nous faire notre propre idée et façonner notre style de parentalité au fil des expériences que nous vivons en famille.

S’approprier la nouveauté

Chaque innovation apporte son lot d’avantages et de désavantages. Les nouvelles technologies ne font pas exception. Ce qui est important est d’être conscients des bénéfices et des limites de leur utilisation pour dresser un portrait global réaliste et ainsi faire des choix éclairés pour le bien de notre famille.

Présentement, l’accès à l’information n’aura jamais été aussi facile. Par contre, cela ne veut pas nécessairement dire que nous sommes outillés et savons quoi en faire: il est de notre devoir d’utiliser notre pensée critique pour distinguer la qualité de l’inutile, le vrai du faux. Avec toutes les fausses nouvelles (ou plus communément fake news) qui circulent, nous sommes appelés à remettre en question toute information sur laquelle nos yeux se posent.

Vient alors l’importance cruciale de développer nous-mêmes les compétences dites du 21e siècle, afin de nous assurer d’être des citoyens virtuels avertis. Ainsi outillés, nous serons en mesure de bien guider et accompagner notre enfant dans sa découverte des aspects numériques dans lequel il évolue, la construction son identité et le développement de ses propres compétences. Ces dernières ne sont pas nouvelles, mais sont les fondations essentielles à acquérir afin de s’épanouir dans notre société actuelle et future.

Dans son document Les apprentissages de demain 2: Quel type d’apprentissage pour le XX!e siècle?, Cynthia Luna Scott propose une vision globale de l’apprentissage à l’ère numérique. Elle divise les compétences et aptitudes à développer selon les 4 piliers de l’éducation du rapport Delors (1996):

  • Apprendre à connaître,
  • Apprendre à faire (pensée critique, résolution de problèmes, communication et collaboration, créativité et innovation, information, médias et maîtrise de la technologie, maîtrise des technologies de l’information et de la communication),
  • Apprendre à être (compétences sociales et interculturelles, responsabilité personnelle, autorégulation et initiative, aptitude à donner du sens, compétences métacognitives, esprit d’entreprise, apprendre à apprendre et habitudes d’apprentissage en continu),
  • Apprendre à vivre ensemble (recherche et valeur de la diversité, travail d’équipe et interconnexion, citoyenneté civile et numérique, compétence mondiale, compétence interculturelle).

En prenant connaissance de ces éléments, nous sommes à même de constater que la technologie prend une place importante tout en offrant un soutien au développement de certaines habiletés.

Concrètement, qu’est-ce qu’on doit en comprendre?

Comme parent, nous devons nous assurer que notre enfant possède certaines connaissances, aptitudes, attitudes, habitudes et compétences de base. La liste énumérée plus haut est une bonne source d’inspiration pour relever les valeurs que nous désirons lui inculquer tout en l’aidant à développer ce dont il a besoin pour se développer à son plein potentiel tout au long de son parcours et cela inclut s’initier et s’approprier les outils technologiques qui sont à sa disposition.

Les défis du numérique

La première image qui nous vient en tête lorsqu’on parle de numérique de nouvelles technologies ou de technologies de l’information et de la communication est très fréquemment un panneau de signalisation lumineux avec le mot “DANGER” qui clignote. Pourtant, en s’informant et en sachant comment s’y prendre, il est facile de s’écarter du danger qu’on redoute.

Mais cette peur instinctive, d’où vient-elle?

L’inconnu est quelque chose qui peut faire vraiment peur puisqu’il nous demande de sortir de notre zone de confort. Notre égo ne voulant que notre bien sonne l’alarme en nous dès qu’il rencontre quelque chose qui représente une menace. C’est donc normal qu’on se sente inconfortable lorsqu’on est en présence de nouvelles choses telles qu’un nouvel outil technologique.

Pourtant, c’est lorsqu’on sort de notre de zone de confort que la magie opère!

Une fois familiarisé avec les technologies, on peut remarquer que nous avons encore certaines réticences face à leur utilisation. Par exemple, on parle beaucoup de cyberdépendance. Or, il est important de soulever le fait qu’il s’agit d’un type de dépendance au même niveau que l’alcoolisme, le jeu, le magasinage compulsif, etc. Si nous craignons que notre enfant développe une dépendance, nous devons rester alertes à tout signe qui pourrait indiquer que notre enfant se réfugie dans une activité en raison d’un besoin inassouvi. Nul besoin de mentionner que ce qui importe est de miser sur l’équilibre afin de lui permettre de développer de saines habitudes de vie. Pour ce faire, voici quelques pistes à garder en tête lors de l’élaboration de ses règles familiales et de ses interventions auprès de son enfant:

Minimiser les effets physiologiques et psychologiques liés à l’utilisation prolongée d’un écran
Trouver un équilibre entre le temps d’activités sédentaire versus le temps d’activités physiques
Assurer de conserver une position ergonomique lors de l’utilisation d’appareils numériques
Assurer la sécurité de l’enfant en ligne
Apprendre à devenir un bon consommateur de contenu et un bon citoyen virtuel.

Les avantages du numérique

Malgré les contraintes que les outils technologiques engendrent, il existe plusieurs bénéfices reconnus dans le milieu de l’éducation en ce qui concerne leur utilisation des technologies en contexte d’apprentissage:

  • Favorise la motivation
  • Facilite la personnalisation des apprentissages
  • Facilite la créativité
  • Facilite l’accès à l’information
  • Varie les contextes de socialisation et de développement de l’identité
  • Simplifie le développement de plusieurs compétences et habiletés physiques et mentales
  • Favorise la communication et la collaboration
  • Diminue notre empreinte écologique

Ces exemples nous portent à constater qu’il est donc très intéressant d’utiliser le numérique pour apprendre en famille. Plusieurs jeux, applications et sites internet nous permettent d’enrichir nos connaissances, de développer certaines habiletés et compétences en plus de vivre des expériences qui nous amènent à mettre de l’avant notre pensée critique, notre créativité, nos capacités de communication et j’en passe. En permettant à votre enfant d’utiliser le numérique à la maison, vous lui permettez de se favoriser avec cet univers dans un cadre sécurisant, lorsque vous assurez une supervision de ses activités.

Utilisation agréable des technologies à la maison

Quelle approche choisir par rapport à l’utilisation des technologies à la maison et hors de la maison? Est-ce que de laisser une totale liberté est la meilleure chose à faire? Mettre un horaire? Échanger du temps contre des tâches?

Il existe autant de réponses qu’il y a de familles! Tout est une question de vos valeurs familiales, de l’équilibre que vous souhaitez mettre en place et des besoins de chaque individu. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à ces questions, il n’existe que des solutions qui fonctionnent plus ou moins bien selon votre propre contexte et qui changeront suivant le niveau de maturité de votre enfant.

Il est essentiel de mentionner qu’en ayant une attitude bienveillante envers son enfant et soi-même, nous favorisons un climat d’échange et de respect envers tous les membres de la famille. De plus, il est possible que vous prendrez des décisions qui s’avèrent ne pas être les meilleures, mais ce qui est important est d’apprendre de ces expériences pour réorienter son tir et améliorer la situation pour le bien de tous.

Afin de déterminer les balises à suivre quant à l’utilisation du numérique, je vous invite à prendre le temps d’énoncer vos valeurs familiales, ce qui est le plus important pour vous en ordre de priorité, ce que vous donnez comme exemple à votre enfant, les habitudes que vous souhaiteriez qu’il développe à plus long terme, les pistes à mettre en place afin de l’aider à adopter de saines habitudes de vie et une relation saine vis-à-vis les outils technologiques qui font partie de sa vie.

  1. Quelles sont mes valeurs en ordre de priorité?
  2. Qu’est-ce que je souhaite le plus pour mon enfant?
  3. Quelle relation je souhaite qu’il développe face aux nouvelles technologies?
  4. Qu’est-ce que j’aimerais qu’il développe comme habitudes dans les 5 prochaines années?
  5. Quel exemple je lui donne par rapport à ces habitudes ou à mon attitude face aux technologies?
  6. Quels modifications je pourrais faire pour mieux prêcher par l’exemple?
  7. Quels astuces, trucs, conseils ou discussions je pourrais partager avec lui pour le soutenir à développer de saines habitudes de vie?
  8. Parmi ceux-ci, quelle action je vais mettre en place dès maintenant pour améliorer notre climat familial?

Ces questions vous invitent à prendre du recul et à passer à l’action pour créer une vie familiale qui corresponde le plus à votre idéal. N’hésitez pas à y revenir au besoin car nous évoluons tous au fil du temps. Si vous avez besoin de plus de ressources pour approfondir ce processus et vous inspirer lors de vos discussions avec votre enfant, il existe de plus en plus de ressource pour vous aider, notamment la conférence Revenir à l’essentiel à l’ère du numérique de Stéphanie Dionne et la série de livre Entamer le dialogue d’Élizabeth Milovidov, avocate américaine et consultante en parentalité digitale:

D’ailleurs, je vous invite à surveiller notre prochain livre Apprendre en famille à l’ère du numérique, coécrit avec Marie-Noelle Marineau auteure et étudiantes à la maîtrise en technologies éducatives, qui sera autopublié le 20 mars 2020.  Par cet ouvrage, nous répondrons aux questions suivantes:

Pourquoi apprendre avec le numérique? Comment créer un climat d’utilisation des technologies agréables à la maison? Comment utiliser le numérique avec une vision éducative? Comment s’assurer que notre enfant utilise le numérique de manière sécuritaire?

Tout en partageant ressources trucs et astuces pour mieux embrasser l’ère numérique en tant que parent.

Pour être au courant de la sortie exacte du livre, inscris-toi ici: https://jeminscris.apprendre.education/ebook 

À propos de l'auteur

Julie R-Bordeleau

Apprenante à vie, je suis une ex-enseignante, maman à la maison de 4 garçons et pigiste en éducation. Ma passion: apprendre de tout, de toutes les façons que ce soit individuellement ou en famille!

Via Apprendre, j'aide les enseignants et les éducateurs à découvrir les milles et une façons et ressources qui favorisent les apprentissages.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :