Quand on pense éducation, quand on a été scolarisé, bien qu’on devrait penser à nos parents, on pense d’abord à l’école et aux enseignants. Ceux qui ont croisé notre route, ceux dont nous avons entendu parler, ceux qui nous ont inspiré, partagé leur passion. Alors qu’on est jeune, on ne se rend pas compte vraiment de l’âge du prof, de son expérience, on croit qu’un prof est meilleur qu’un autre par rapport à comment il vient nous chercher. Notre « évaluation » est loin d’être rationnelle et objective. On y va au feeling pur et dur, avec nos tripes!

L’enseignante que je vous présente aujourd’hui est une nouvelle venue dans ma tribu. Je l’ai rencontrée lors du premier Créacamp de 2018 à Casselman. Mon Dieu qu’elle me rappelait l’énergie que j’avais lorsque je suis sortie de l’université avec toutes mes illusions et mon espoir en l’avenir. Je la vois aller et comme j’aurais aimé avoir conservé tout ça pendant mes premières années d’enseignement, qui auront été les seules au final.

Voici donc Myra Auvergnat-Ringuette qui nous partage à quel point un réseau est important pour se bâtir son identité personnelle et professionnelle. C’est vrai en tant qu’éducateur (en plus des enseignants, j’inclus ici les parents et tous les intervenants qui gravitent autour des jeunes) mais aussi en tant que personne.

Entourez-vous des gens qui vous font du bien, qui vous amènent à devenir une meilleure version de vous-même chaque jour!

Qui êtes-vous? Quel est votre parcours? Quelles sont vos occupations du moment?

J’ai débuté ma carrière dans l’enseignement à l’Externat St-Jean-Berchans, une école primaire du secteur privé. La confiance qui m’a été accordé dès le départ m’a permis d’évoluer rapidement et de mettre en place des projets inspirants qui collaient à ma personnalité. Par exemple, je me suis lancé dans une comédie musicale avec mes élèves de maternelle, puis j’ai mis sur place un spectacle de talents pour les jeunes de l’école. J’ai rapidement développé un goût pour les outils technologiques qui me permettent une gestion de classe différente, une restructuration de mes approches pédagogiques et l’utilisation d’une variété d’outils créatifs afin d’inciter les jeunes à s’investir dans leurs projets. Malgré la passion indéniable que j’ai pour mon travail, j’ai l’impression de tout juste commencer à comprendre où je m’en vais avec mon bagage.

Quelle est votre vision de l’éducation présentement?

C’est vraiment une question de feeling, mais j’ai l’impression que les choses changent rapidement. Que des gens qu’on ne voyait ou n’entendait pas avant osent prendre la parole sur la place publique pour essayer de faire avancer le monde de l’éducation. Certes, l’émergence des réseaux sociaux et la facilité déconcertante avec laquelle nous sommes en mesure de partager notre vision avec des gens de partout favorisent l’avancement des idées novatrices. Toutefois, je crois qu’il y a plus de respect et d’intérêt démontrés envers les enseignants qui veulent faire les choses différemment, ce qui n’a pas toujours été le cas…

De façon plus personnelle, je ressens plus que jamais l’importance d’innover, de voir l’éducation comme un processus (l’élève apprend en faisant) plutôt qu’une finalité (l’élève a appris s’il a des bonnes notes). Et innovation n’est pas nécessairement synonyme de technologie. Le sens critique, la résolution de problème, le leadership, la créativité, l’habileté à communiquer… il n’y a aucune application pour les développer. Ça prend des gens qui y croient et qui sont des modèles pour les enfants.

Le sens critique, la résolution de problème, le leadership, la créativité, l’habileté à communiquer… il n’y a aucune application pour les développer.

Myra Auvergnat-Ringuette

Comment avez-vous développé cette vision?

Tout passe par la connection humaine selon moi. J’ai donc décidé de m’assumer comme “groupie” et j’ai foncé dans l’tas comme on dit. Je pense que j’ai croisé le chemin des bonnes personnes, au bon moment. Nikolas Poulin, un collègue enseignant du secondaire, m’a fait profiter de son expérience de leader en matière de technopédagogie et m’a invité à assister à mon premier EdCamp. C’est à ce moment que j’ai assisté, non pas sans verser quelques larmes, à la présentation de Catherine Lapointe. Méchant coup de foudre! Je me souviens m’être tournée vers ma collègue après la présentation de Catherine en lui disant: “ Faut que j’aille la voir, je dois lui parler!” Dans ma tête, j’échafaudais déjà des plans pour qu’elle veuille bien devenir mon amie. Ahah! Puis, ce fût à mon tour, après une présentation improvisée dans un EdCamp, de faire pétiller des étincelles dans la tête d’une incroyable enseignante de musique qui deviendra vite mon amie: Mylène Bélanger. S’en est suivie une rencontre en terre Ontarienne avec l’équipe de l’École Branchée avec qui je suis littéralement tombée en amour. Un amalgame d’intelligence, d’humour, de détermination, de travail acharné et de vision… Beau cocktail pour m’inspirer à faire mieux ce que je faisais bien 🙂

Bref, sans ces personnes qui ont gravité dans mon environnement professionnel et personnel ces deux dernières années, je n’aurais certainement pas osé prendre d’assaut des projets comme je l’ai fait cette année.

Par quels moyens ou réalisations tentez-vous d’inspirer les gens à voir l’Éducation autrement?

Je crois qu’en ayant un impact d’abord sur notre milieu, c’est un bon pas en avant. C’est pourquoi j’ai proposé les rencontres inspirantes à mes collègues. Une fois par mois, que ce soit après l’école ou lors d’une journée pédagogique, les enseignants peuvent assister à la rencontre inspirante si le sujet proposé les interpelle. J’essaie aussi d’offrir le plus de temps possible à mes collègues lorsqu’ils veulent se lancer dans l’utilisation d’un nouvel outil techno. Pour ce faire, je m’efforce de rester à l’affût de ce qui est fait ailleurs et de me former autrement qu’en retournant sur des bancs d’école. Je prêche par l’exemple! De là est née notre participation aux offres de formation de Cadre21 pour laquelle notre école a reçu un prix reconnaissance, ma formation en ligne pour devenir ambassadrice Seesaw ou encore ma participation occasionnelle comme auteure pour l’École Branchée.

J’ai aussi eu l’occasion d’aller parler à des étudiants au BAC en enseignement à propos d’éducation et de numérique, ce fût une expérience très enrichissante autant au niveau du partage que de la réflexion que j’ai fait sur ma pratique en préparant la conférence.

Finalement, j’ai aussi décidé de partager mon opinion sur le métier d’enseignante en écrivant un blogue. Je ne m’y prends pas trop au sérieux, c’est presque une thérapie…

Bref…

J’aime les gens, j’aime les idées, j’aime quand ça nous brasse un peu en dedans… Ça ferait une bonne chanson, non?

Retrouvez Myra sur Twitter @MyraAuvergnat et lisez-la sur son blogue:http://lamoucheafeu.weebly.com!

Quelques conférences TEDx qui m’ont beaucoup inspirées

Inside the mind of a master procrastinator | Tim Urban The psychology of self-motivation | Scott Geller | TEDxVirginiaTech
Bring on the learning revolution! | Ken Robinson Every kids needs a champion – Rita Pierson

À propos de l'auteur

Julie R-Bordeleau

Apprenante à vie, je suis une ex-enseignante, maman à la maison de 4 garçons et pigiste en éducation. Ma passion: apprendre de tout, de toutes les façons que ce soit individuellement ou en famille!

Via Apprendre, j'aide les enseignants et les éducateurs à découvrir les milles et une façons et ressources qui favorisent les apprentissages.

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :