Quand on devient maman, ou papa, notre vie change et devient très occupée! Nos nuits se font plus courtes et notre sommeil en mange un coup. Nous prenons soin de notre petit si vulnérable, nous nous inquiétons pour toutes sortes de raison: est-ce qu’il a faim? est-ce qu’il est fatigué? est-ce qu’il a besoin d’être changé? stimulé? réconforté?

Évolution naturelle

Lorsqu’il vieillit, ses besoins évoluent et nous aussi comme parent. On commence à réfléchir à la meilleure façon de l’élever, de l’éduquer afin de lui offrir le meilleur de nous-mêmes. Nous nous remettons en question, nous remettons en question nos paradigmes, nos valeurs, nos croyances,…

Après quelques temps, notre fatigue se transforme en quelque sorte: la fatigue physique peut laisser place à la fatigue psychologique.

S’accrocher malgré la fatigue

Malgré tout on s’accroche à nos idéaux, on fait les choix que nous pensons les meilleurs pour notre petite famille, on se crée le nid qui répond à nos besoins, on choisit de vivre cette vie de famille le plus longtemps possible tant que les besoins de tous sont comblés.

On vit l’enfance dans toute sa beauté, le plus naturellement possible. On sait qu’on fait ce qui est le mieux pour notre enfant, pour notre famille, pour nous.

Mais le regard des autres à l’extérieur de reflète pas ce que nous vivons. Les gens peuvent nous juger, nous amener à nous re-questionner inutilement. La pression monte, nos épaules se sentent lourdes par moment.

Certains nous appuieront dans notre démarche, d’autres nous jugerons et ne se cacheront pas pour nous partager leur « désarroi ». Cette négativité vient affecter notre énergie fragile de parent.

Et on peut se sentir plus fatigué qu’auparavant alors que bébé fait enfin ses nuits et nous aussi du coup!

Une découverte qui change tout

D’un autre côté, notre petit bouge de plus en plus, découvre son univers avec tant de curiosité, de passion. Il est si fascinant et inspirant à regarder aller. Nous sommes témoins de la plus belle des choses: la vie!

Cette vie comme elle se devrait d’être. N’est-ce pas le plus beau cadeau qu’on peut s’offrir tous les jours?

On y pense et on souhaite passer le plus de temps possible avec notre chéri et vivre comme on l’entend. On choisit de poursuivre cette belle aventure même lorsqu’il atteint l’âge de l’obligation de fréquentation scolaire.

On s’est informé et c’est légal d’éduquer soi-même son enfant.

C’est merveilleux, non?

C’est fabuleux!

Apprendre en famille au Québec

Lorsquon réside au Québec, la loi sur l’instruction publique stipule que nous devons suivre le Règlement sur l’enseignement à la maison du Ministère de l’Éducation et l’Enseignement Supérieur en vigueur.

Ce règlement présente les exigences à respecter:

  1. envoi d’un avis au Ministère et à la commission scolaire;
  2. soumission d’un projet d’apprentissage;
  3. rencontre avec une personne-ressource à la Direction de l’Enseignement à la Maison;
  4. envoi d’un état de situation et d’un bilan de mi-parcours pour enfin
  5. présenter un bilan de fin de parcours accompagné d’une évaluation de la progression des apprentissages.

Et ça, chaque année. C’est de la paperasse et ça demande de l’énergie. Et ça peut-être fatiguant si on ajoute cette lourdeur à tout ce qui te pèse déjà sur les épaules.

C’est tellement normal d’être fatigué.e par moments. J’ai vécu des grands de fatigue moi-même dans ma vie de maman et je sais à quel point ce n’est pas évident de reprendre cette énergie qui nous a glissé entre les doigts. C’est pourquoi j’ai décidé de t’aider.

Enseignante brevetée au Québec, je suis en mesure de t’offrir mes services d’accompagnement et d’évaluation de la progression des apprentissages.

Comment je fonctionne?

Par exemple pour l’évaluation de la progression des apprentissages de ton enfant, nous nous rencontrons virtuellement une première fois afin de connaitre les activités d’apprentissage que vous avez réalisées au cours de la période choisie. Tu me partages certaines traces des apprentissages afin que je puisse apprécier leur progression. Ensuite, en me fiant sur les traces fournies et le projet d’apprentissage, je rédige un rapport que je te remets lors d’une 2e rencontre.

Cette rencontre me permet de t’expliquer ce que le rapport contient, de répondre à tes questions et, si le besoin se fait sentir, te proposer des ressources intéressantes à exploiter avec ton enfant.

Ainsi, tu es en mesure de rédiger plus facilement le bilan demandé par la DEM et tu n’as pas à bâtir un portfolio en guise d’évaluation.

Consulter un exemple de rapport d’évaluation

Saches que puisque je fais tous les efforts nécessaires pour être à jour par rapport aux exigences de la DEM, cet exemple de rapport d’évaluation est sujet à changement sans préavis. De plus, si tu aimerais y apporter des modifications, je suis ouverte à y faire des changements afin qu’il réponde à tes besoins.

Parce que mon souhait est d’alléger la charge qui t’est imposée par le Ministère, je suis là pour toi.Réserve ton appel découverte dès maintenant afin qu’on puisse discuter de tes besoins et que je puisse te conseiller du mieux que je le peux!

De plus, si tu réserves ton appel découverte avant le 14 février minuit, je t’offres 15% de rabais sur mes services d’évaluation!

À propos de l'auteur

Julie R-Bordeleau

Apprenante à vie, je suis une ex-enseignante, maman à la maison de 4 garçons et pigiste en éducation. Ma passion: apprendre de tout, de toutes les façons que ce soit individuellement ou en famille!

Via Apprendre, j'aide les enseignants et les éducateurs à découvrir les milles et une façons et ressources qui favorisent les apprentissages.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :